Vins & Partages "Le vin dans tous ses états"

Bordeaux

02/07/2017 19:40

Listrac Médoc - 1982 1986 2003 - Château Fourcas Dupré

Listrac (Médoc) - 1983 - Château Fourcas Dupré

Robe pourpre et un peu orangée sur le bord du disque. Le nez s'ouvre sur des arômes mentholés, puis sur des notes de cuir,  de cassis et de fruits murs. La bouche est suave et pleine, les tanins fondus et parfaitement intégrés. On y décèle des notes de fruits noirs, de chocolat et toujours cette pointe de menthol qui apporte de la fraicheur, emplissent la bouche. Bonne longueur, matière équilibrée, tout est en place... C’est un vin plaisant, souple et puissant à la fois. Très belle réussite sur un millésime compliqué 17/20

Bue en juin 2017 sur des terrines.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 25 € la bouteille TTC pour un millésime récent.

Potentiel & maturité : A boire dès maintenant et jusqu’en 2020. 5 à 25 ans pour un millésime récent.

Listrac (Médoc) - 1986 - Château Fourcas Dupré

Robe pourpre profonde et légèrement tuilé sur les bords. Le nez s'ouvre sur des notes de fruits rouges, de cèdre, une touche de fumé et un boisé perceptible. Il manque néanmoins un peu de précision au nez. La bouche est structurée, les tanins sont présents mais équilibrés par le fruit et une légère acidité. Longueur moyenne. Classique mais bien fait. 15/20

Bue en juin 2017 sur des terrines.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 25 € la bouteille TTC pour un millésime récent.

Potentiel & maturité : A boire dès maintenant et jusqu’en 2020. 5 à 25 ans pour un millésime récent.

Listrac (Médoc) - 2003 - Château Fourcas Dupré

Une robe pourpre profonde et encore brillante, à peine orangée sur le bord du disque. Le nez est généreux et mur, il dévoile des notes de fruits compotés, de sous-bois et une touche florale (rose). En bouche les tannins sont encore denses mais élégant et s’équilibrent avec l’acidité du vin. On y retrouve ces notes de fruits et une touche de chocolat. Finale mentholée un poil courte. Belle réussite. 16.5/20

Bue en juin 2017 sur des terrines.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 25 € la bouteille TTC pour un millésime récent.

Potentiel & maturité : A boire dès maintenant et jusqu’en 2020. 5 à 25 ans pour un millésime récent.

02/07/2017 19:25

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 1995 - Château Léoville Poyferré

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 1995 - Château Léoville Poyferré

A l'ouverture, il semble un peu de "réduit", puis il s’ouvre sur des notes de fruits rouges, de fumé, d’épices et de cèdre. La bouche est franche mais savoureuse. Une belle matière lui donne du volume et de l’équilibre. Léger manque de noblesse et de finesse. Classique. Une bouteille qui possède encore un bel avenir néanmoins. 15.5/20

Bue en juin 2017 sur des terrines.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 90 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : A boire dès maintenant et jusqu’en 2025. 6 à 25 ans pour un millésime récent.

17/04/2017 22:39

Sauternes - Cru Classé - 1970 - Château Broustet

Sauternes – Grand Cru Classé – 1970 – Château Broustet

Belle robe jaune profonde. Nez intense et complexe, on y décèle des arômes de cire, d’abricot et une touche de miel. La bouche est parfaitement équilibrée, fine, ample et gourmande à la fois. Finale longue et juteuse… Aucune de trace d’oxydation, tout est parfait. Superbe vin. 18.5/20

Vin bu en avril 2017 sur un foie gras de canard.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 110 € la bouteille TTC pour un vieux millésime.

Potentiel & maturité : A boire et jusqu’en 2025. 4 à 45 ans minimum après la mise en bouteille.

09/04/2017 11:35

Margaux - Grand Cru Classé - 1990 - Château Cantenac-Brown

Margaux - Grand Cru Classé - 1990 - Château Cantenac-Brown

Robe rubis pivoine claire et légèrement tuilé. Nez un peu diffus et moyennement expressif, on y trouve néanmoins des notes de terres, de sous-bois et une touche végétal. Bouche en demi-corps, fluide et ronde mais manquant d’amplitude et de jus. Finale courte et un peu sèche. Ce vin est sur le déclin. Buvable mais sans émotion, passable… 11/20

Bouteille bue en février 2017 sur une pintade farcie aux morilles et chataignes.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 45 euros la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : A boire. 5 à 25 ans pour un millésime jeune.

07/12/2016 10:37

Sauternes - 1er Cru Classé - 2002 - Château Rayne Vigneau

Sauternes - 1er Cru Classé - 2002 - Château Rayne Vigneau

Nez de grand botrytis noble, classique et de belle intensité, il dévoile des arômes tout en finesses, d’abricots mûrs et d’ananas. Il assez riche et ample et s’il ne manque ni de complexité ni de fraicheur, il s’impose surtout par sa complexité et ses arômes d’ananas et d’agrumes confits qui éclatent en bouche. Finale salivante et gourmande. Très belle bouteille… 18.5/20

Bouteille bue en décembre 2016 sur un parfait aux noix.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 45 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : A maturité et jusqu’en 2045. 5 à 40 ans pour les millésimes récents.

06/11/2016 10:13

Pauillac - 1er Grand Cru Classé - 1953 - Château Mouton Rotschild

Pauillac - 1er Grand Cru Classé - 1953 - Château Mouton Rothschild

Robe tuilée et tirant légèrement vers le marron (mauvais signe). Nez un peu diffus et peu expressif, on y décèle des notes de sous-bois et de fumé. Bouche creuse, il rste un peu de fruits mais il est décharné et assez plat. Finale courte. Manque de tout, sur le déclin depuis longtemps. Expérience intéressante néanmoins. 14/20

Bouteille bue en octobre 2016 sur une côte de bœuf aux cèpes & girolles.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 350 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Ne plus attendre… Potentiel : 6 à 30 ans pour les millésimes récents.

07/02/2015 13:11

Pessac-Léognan - 1er cru Classé de Graves - 2012 - Domaine de Chevalier

Pessac-Léognan - 1er cru Classé de Graves - 2012 - Domaine de Chevalier

Nez développant des notes de fruits (rouges et noirs) et d’épices. La structure en bouche est imposante avec des tanins serrés, denses et structurants. Un vin encore jeune qui fait ressentir ses muscles mais qui gagnera en élégance avec le temps, j'espère... Belles promesses. 16/20
Bouteille bue en février 2015
Cotation à titre indicatif : 65 € TTC la bouteille (prix de vente caviste).

07/02/2015 12:03

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 2012 - Château Branaire-Ducru

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 2012 - Château Branaire-Ducru

Le nez est fermé et peu expressif, on y décèle néanmoins des notes de cassis et de graphite. Il ne manque ni de chair ni de corps, mais ses tannins stricts, encore sur la réserve, demandent à se fondre. Bien construit, il manque pour moi de finesse et d’originalité. Classique mais sans grand intérêt.  Finale un peu courte et sèche. 15/20
Bouteille bue en février 2015.

Cotation à titre indicatif  / Prix de vente caviste: 40 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2025. Potentiel : 5 à 20 ans pour les millésimes récents.

07/02/2015 12:01

Pessac-Léognan - Grand Cru Classé - 2012 - Château Smith Haut Lafitte

Pessac-Léognan - Grand Cru Classé - 2012 - Château Smith Haut Lafitte

Boisé au nez, avec néanmoins quelques notes de fruits rouges. Boisé en bouche, c'est un vin caricatural et sans finesse... Pas mon style du tout. 13/20

Bouteille bue en février 2015.

Cotation à titre indicatif  / Prix de vente caviste: 65 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2025. Potentiel : 5 à 20 ans pour les millésimes récents.

07/02/2015 11:57

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 2012 - Château Léovillle Poyferré

Saint-Julien – Grand Cru Classé – 2012 – Château Léoville-Poyferré

Le nez est fin et agréable, il développe des arômes de fruits mûrs, de rose, de graphite et de fumé. Belle texture et saveurs abouties (fruits rouges), l’ensemble est bien en place. Léger manque de précision en finale. Classique et bien fait. A attendre. 17/20
Bouteille bue en février 2015.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 60 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2035. Potentiel : 5 à 25 ans pour les millésimes récents.

07/02/2015 11:36

Pomerol - 2004 - Château Clinet

Pomerol - 2004 - Château Clinet

Belle robe pourpre aux reflets tuilés. Il se distingue par un nez complexe, expressif et fin, d'une belle variété aromatique. on y décèle des notes de sous bois, d'humus, de champignons, de fumé, d'épices, mais aussi de cassis, de myrtille, de framboise et une pointe de pruneau. La bouche est très agréable, ample et intensément savoureuse. Les tannins sont complétement fondus et l'ensemble est parfaitement équilibré et fluide. Longue finale fruitée. Très belle surprise... Pour moi, le meilleur Bordeaux bu depuis très longtemps... 18,5/20
Bouteille bue en février 2015.
Cotation à titre indicatif : 90 € TTC la bouteille (prix de vente caviste).
Potentiel & maturité : A boire dès maintenant et jusqu'en 2020. 7 à 25 pour les millésimes récents.

07/02/2015 11:32

Saint-Emilion - 1er Grand Cru Classé - 2012 - Château Troplong Mondot

Saint-Emilion - 1er Grand Cru Classé - 2012 - Château Troplong Mondot

Le nez est expressif et complexe, de havane, de cèdre avec un côté floral tout en finesse. Belle texture veloutée et équilibre parfait en bouche. Finale un peu austère. A attendre. 17.5/20
Bouteille bue en février 2015.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 90 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2040. Potentiel : 5 à 30 ans pour les millésimes récents.

07/02/2015 11:27

Saint-Emilion - Grand Cru Classé - 2012 - Château Canon La Gaffelière

Saint-Emilion - Grand Cru Classé - 2012 - Château Canon La Gaffelière

Le nez est assez fermé en l’état avec quelques néanmoins, tabac blond et d’épices. Attaque un peu rude, la bouche est ample mais les tannins sont rugueux et excessifs. Finale un peu dure. Manque de finesse, de plaisir et de complexité. C'est une déception mais il est encore jeune… A revoir. 14/20
Bouteille bue en février 2015.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 60 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2040. Potentiel : 5 à 30 ans pour les millésimes récents.

21/10/2014 16:20

Saint-Estèphe Grand Cru Classé - 1991 - Château Calon Ségur

Saint-Estèphe Grand Cru Classé - 1991 - Château Calon Ségur

Sa robe claire aux reflets évolués (légèrement orangé) laisse présager un vin plutôt léger (logique vue le millésime). Le nez est très plaisant, on y retrouve des arômes toute en finesse de fruits rouges, de fruits cuits (pruneaux) et de sous-bois. En bouche c'est un vin fluide et un rien acide (manque de matière) finissant sur une finale raide (légèrement asséchante) mais fruité et correcte. Il est quand même très agréable et c’est une bonne surprise et une réussite compte tenu de la faiblesse du millésime. 16/20
Bouteille bue en septembre 2014.

Cotation à titre indicatif  / Prix de vente caviste: 70 euros la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : A maturité optimum. Ne plus garder. Potentiel : 10 à 25 ans pour les millésimes récents.

21/10/2014 16:18

Pauillac Grand Cru Classé - 1993 - Château d'Armailhac

Pauillac Grand Cru Classé - 1993 - Château d'Armailhac

Sa robe aux reflets évolués (mais un peu trouble, tirant sur le marron) laisse présager un vin peu avenant. Le nez est assez expressif mais diffus et rustique, avec des arômes de fruits cuits, d’alcool, de champignons et une pointe végétale. En bouche c'est un vin fluide mais dénué de fruit et asséchant. Finale courte. Il est buvable mais j'en attendais beaucoup plus. 12/20
Bouteille bue en septembre 2014.

Cotation à titre indicatif  / Prix de vente caviste: 40 euros la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : A maturité optimum. Ne plus garder. Potentiel : 8 à 18 ans pour les millésimes récents.

21/10/2014 16:17

Saint-Emilion Grand Cru Classé - 2005 - Château Faurie de Souchard

Saint-Emilion Grand Cru Classé - 2005 - Château Faurie de Souchard

Le nez est assez quelconque de prime abord, portant vaguement sur le fruit rouge et avec un boisé bien présent (un peu vert). En bouche, les tannins sont encore présent et le vin est un peu anguleux, brut et rustique. Il ya quand même plus de fruit qu’au nez, mais c’est un vin très caricatural. Manque de finesse et de complexité. Finale courte sur les amers. 11/20
Bouteille bue en septembre 2014.

Cotation à titre indicatif  / Prix de vente caviste: 45 euros la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : ?  Potentiel : 8 à 18 ans pour les millésimes récents.

03/09/2014 09:18

Saint-Emilion - Grand Cru Classé - 1985 - Château La Tour Figeac

Saint-Emilion - Grand Cru Classé - 1985 - Château La Tour Figeac

Nez intéressant, classique et moyennement intense, dominé par  des notes prégnantes de mûre sauvages,  de poivre noir, une légère touche poivron rouge grillé et quelques notes florales (violette et pivoine). L'attaque en bouche se fait sur des tanins pas entièrement fondus et poivrés et ensuite le toucher de bouche un peu plus soyeux à l'aération. Le milieu de bouche est construit sur une acidité parfaitement intégrée, des notes de poivre, un boisé (un poil excessif) & des tanins trop présents à mon goût, néanmoins il allie une certaine richesse à une profondeur respectueuse.  La finale courte est asséchante mais le vin reste très buvable. C’est un vin honnête, qui a traversé les années en père peinard même si il est sur le déclin. Il lui manque le jus et l’équilibre des grands domaines de l’appellation dont il ne fait pas parti, mais il se laisse boire. 14/20

Bouteille bue en juin 2014 sur une côte de bœuf fumé.
Cotation à titre indicatif : 35 euros TTC la bouteille.

01/09/2014 15:42

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 1978 - Chateau Talbot

Saint-Julien - Grand Cru Classé - 1978 - Chateau Talbot

La robe est remarquable, évoluée et tuilée sur le disque et un peu plus mais toujours sombre et profonde au centre. Le nez est superbe, cuir, tabac, champignon, des notes de vieux fruits et d’épice douces, un peu d’alcool aussi. La bouche est tendre, raffinée et soyeuse. Belle concentration et parfaite maturité. Longue finale épicé.Superbe vin ! 18/20

Trois bouteilles de ce vin ont été bues ce soir là avec le même plaisir et les même sensations.

Bouteille bue en juillet 2014 sur une côte de bœuf fumé.

Cotation à titre indicatif : 130 euros TTC la bouteille.

31/08/2014 15:29

Saint-Emilion - 1er Grand Cru Classé - 1975 - Château Figeac

Saint-Emilion - 1er Grand Cru Classé - 1975 - Château Figeac

Il présente une belle couleur rouge brique avec de beaux reflets. Au nez, ce vin s’avère diffus et manque clairement de précision et de complexité, on y décèle néanmoins, des notes fumées, une touche de tabac un peu amère et des notes poussière… en tout cas plus une trace de fruits… La bouche traduit le même sentiment, absence de complexité et de fruit. Acidité est très présente. Ce vin sur le déclin est buvable mais on est très loin du compte et c'est une déception. 12/20

Trois bouteilles du même vin ont été ouvertes et bues ce soir là avec le même constat.

Bouteille bue en juillet 2014 sur une côte de bœuf fumé.

Cotation à titre indicatif : 150 euros TTC la bouteille.
 

29/06/2014 23:37

Sauternes Grand Cru Classé - 2005 - Château de Malle

Sauternes Grand Cru Classé - 2005 - Château de Malle

Le nez est assez fruité avec de notes d’abricot et d’agrumes confits. Attaque un peu lourde, mais ample et mûr. Longue finale sur le fruit (abricot)… Beau potentiel. 16.5/20
Bouteille bue en juin 2014.

Cotation à titre indicatif / Prix de vente caviste : 35 € la bouteille TTC.

Potentiel & maturité : Dans 4 ans et jusqu’en 2040. Potentiel : 5 à 30 ans pour les millésimes récents.

 

30/09/2013 15:28

Listrac-Medoc - 2008 - Château Ducluzeau

Listrac-Médoc - 2008 - Château Ducluzeau

Robe grenat légèrement évoluée.

Le nez est confu, dominé par les fruits rouges (?) un peu acide, des notes boisés et une pointe végétal.

La bouche est ronde et d'une intensité moyenne, ou se melle le bois, une acidité présente et des tannins un peu vert. Finale courte.

Bof... Voici un vin comme le Bordelais en produit des centaines chaque année, buvable, mais sans intêret et sans âme. 10/20

Bouteille bue en septembre 2013

Cotation à titre indicatif : 15 euros la bouteille.

Loin derrière le Château Chasse Spleen & le Château Fourcas Dupré.

19/09/2013 09:27

Bordeaux Côtes de Francs - 2010 - "Emilien" - Château le Puy

Bordeaux Côtes de Francs 2010 - "Emilien" - Château le Puy

Monsieur Amoreau, le propriétaire et vinificateur du Château est le précurseur des vins biodynamiques à Bordeaux (depuis + de 30 ans) et le chef de file de toute une génération de vignerons.

Ce qui me plaît aussi dans les vins de ce Château, c'est ce côté mystérieux, variable et très vivant.

C'est un vin tout en nuance et en subtilité, développant des arômes de fruits murs et juteux, légèrement animal et des notes de terre chaude.

La bouche est souple et toute en finesse et parfaitement équilibrée. Finale sapide. un belle réussite un fois de plus... 17/20

Bouteille bue à Vinexpo en juin 2013

Cotation à titre indicatif : 17 euros la bouteille

Depuis 1610, la famille Amoreau exploite cette propriété viticole située sur les vestiges d’un oppidum gaulois. Ce lieu est le second point géodésique de la Gironde avec 110 m d’altitude. On est sur le même plateau rocheux que Saint-Emilion et Pomerol, et l’on domine la vallée de la Dordogne. Le mode cultural qui bannit engrais chimiques, insecticides, herbicides et pesticides a contribué à la notoriété du cru. Les vendanges manuelles sont suivies d’un tri drastique. L’élevage s ‘effectue en foudres et en barriques qui ont déjà élevé un ou deux vins. La clarification s’effectue ainsi par décantation naturelle. La mise en bouteille se fait dans des espaces temporels bien précis, au milieu d’une vieille lune. Ceci permet d’obtenir des vins qui allient, rondeur, velouté de tanin et profondeur. La longévité des millésimes tient ainsi à leur équilibre naturel, les grandes années peuvent se conserver plus de 30 ans.

19/09/2013 09:26

Bordeaux Côtes de Francs - 2009 - "Barthélemy" - Château le Puy

Bordeaux Côtes de Francs - 2009 - "Barthélemy" - Château le Puy

Monsieur Amoreau, le propriétaire et vinificateur du Château est le précurseur des vins biodynamiques à Bordeaux (depuis + de 30 ans) et le chef de file de toute une génération de vignerons. Ce qui me plaît aussi dans les vins de ce Château, c'est ce côté mystérieux, variable et très vivant.

La cuvée Barthélémy est la cuvée sans soufre du Château Le Puy.

Cette cuvée Barthélémy 2009 offre une robe profonde aux liserés rubis, au nez on apprécie ses accents de cassis, de prune rouge rehaussés d’épices. La bouche de cette cuvée Barthélémy 2009 offre une belle expression du fruit et du terroir, avec de la complexité et une parfaite concentration typique de ce grand millésime. On apprécie sa finale fraîche et limpide. Grande réussite. 18/20

Bouteille bue à Vinexpo en juin 2013

Cotation à titre indicatif : 79 euros la bouteille

Depuis 1610, la famille Amoreau exploite cette propriété viticole située sur les vestiges d’un oppidum gaulois. Ce lieu est le second point géodésique de la Gironde avec 110 m d’altitude. On est sur le même plateau rocheux que Saint-Emilion et Pomerol, et l’on domine la vallée de la Dordogne. Le mode cultural qui bannit engrais chimiques, insecticides, herbicides et pesticides a contribué à la notoriété du cru. Les vendanges manuelles sont suivies d’un tri drastique. L’élevage s ‘effectue en foudres et en barriques qui ont déjà élevé un ou deux vins. La clarification s’effectue ainsi par décantation naturelle. La mise en bouteille se fait dans des espaces temporels bien précis, au milieu d’une vieille lune. Ceci permet d’obtenir des vins qui allient, rondeur, velouté de tanin et profondeur. La longévité des millésimes tient ainsi à leur équilibre naturel, les grandes années peuvent se conserver plus de 30 ans.

19/09/2013 09:23

Bordeaux Côtes de Francs - 2008 - "Barthélemy" - Château le Puy

Bordeaux Côtes de Francs 2008 "Barthélemy" - Château le Puy

Monsieur Amoreau, le propriétaire et vinificateur du Château est le précurseur des vins biodynamiques à Bordeaux (depuis + de 30 ans) et le chef de file de toute une génération de vignerons. Ce qui me plaît aussi dans les vins de ce Château, c'est ce côté mystérieux, variable et très vivant.

Belle robe rubis, légèrement opaque, le vin étant non filtré. Le disque quelque peu transparent laisse deviner les premières traces d'évolution.

Au nez, de beaux arômes de cassis, quelques notes d'épices (poivre), une pointe de minéral (mine de crayon) et un côté floral. En bouche les tanins sont très bien fondus, belle attaque sur les fruits, l'acidité domine en milieu de bouche et les fruits reviennent sur la finale. Superbe concentration.

Ce vin est juteux, sanguin et très bavard (il a tant de choses à dire...). A découvrir de toute urgence. 19/20

Voici un vin génial et original, tellement loin dès vins standard et sans âme (comme Bordeaux en produit des milliers chaque années).

Bouteille bue en juin 2013 à Vinexpo.

Cotation à titre indicatif : 75 euros la bouteille.

Depuis 1610, la famille Amoreau exploite cette propriété viticole située sur les vestiges d’un oppidum gaulois. Ce lieu est le second point géodésique de la Gironde avec 110 m d’altitude. On est sur le même plateau rocheux que Saint-Emilion et Pomerol, et l’on domine la vallée de la Dordogne. Le mode cultural qui bannit engrais chimiques, insecticides, herbicides et pesticides a contribué à la notoriété du cru. Les vendanges manuelles sont suivies d’un tri drastique. L’élevage s ‘effectue en foudres et en barriques qui ont déjà élevé un ou deux vins. La clarification s’effectue ainsi par décantation naturelle. La mise en bouteille se fait dans des espaces temporels bien précis, au milieu d’une vieille lune. Ceci permet d’obtenir des vins qui allient, rondeur, velouté de tanin et profondeur. La longévité des millésimes tient ainsi à leur équilibre naturel, les grandes années peuvent se conserver plus de 30 ans.

19/09/2013 09:21

Bordeaux Blanc - 2008 - "Marie Céclie" - Château le Puy

Bordeaux Blanc - 2008 - "Marie Céclie" - Château le Puy

Monsieur Amoreau, le propriétaire et vinificateur du Château est le précurseur des vins biodynamiques à Bordeaux (depuis + de 30 ans) et le chef de file de toute une génération de vignerons. Ce qui me plaît aussi dans les vins de ce Château, c'est ce côté mystérieux, variable et très vivant.

Issu à 100 % du cépage sémillon, vinification et élevage par dynamisation selon des phases de la lune en barriques expérimentés, ce vin blanc sec, sans sulfites ajoutés, est l’archétype des vins blancs naturels.

Belle robe pailletée trouble (vin non filtré) et dorée.

Le nez subtil, très fruité, est dominé par des arômes de poires et de fleurs exotiques. Ce vin a une bouche pleine avec une attaque souple et une trame serrée, la fin de bouche délicatement minéralisée est longue. Il ne peut pas être conservé plus de deux heures après l’ouverture de la bouteille sans perdre de sa finesse en augmentant sa coloration. C'est une expérience étonnante... Très bon et très original. 17/20

Bouteille bue en janvier 2013 (à la maison) et en juin 2013 à Vinexpo

Cotation à titre indicatif : 25 euros la bouteille.

Depuis 1610, la famille Amoreau exploite cette propriété viticole située sur les vestiges d’un oppidum gaulois. Ce lieu est le second point géodésique de la Gironde avec 110 m d’altitude. On est sur le même plateau rocheux que Saint-Emilion et Pomerol, et l’on domine la vallée de la Dordogne. Le mode cultural qui bannit engrais chimiques, insecticides, herbicides et pesticides a contribué à la notoriété du cru. Les vendanges manuelles sont suivies d’un tri drastique. L’élevage s ‘effectue en foudres et en barriques qui ont déjà élevé un ou deux vins. La clarification s’effectue ainsi par décantation naturelle. La mise en bouteille se fait dans des espaces temporels bien précis, au milieu d’une vieille lune. Ceci permet d’obtenir des vins qui allient, rondeur, velouté de tanin et profondeur. La longévité des millésimes tient ainsi à leur équilibre naturel, les grandes années peuvent se conserver plus de 30 ans.

19/09/2013 09:17

Saint-Estèphe 2ème Cru Classé 1970 - Château Montrose

Saint-Estèphe 2ème Cru Classé 1970 - Château Montrose

Couleur d'un beau rouge profond; rouille sur les bords, bien évoluée.
Un nez magnifique de terre humide, de pierre mouillée, de fumé, de minéral.
J'y ai plus retrouvé un Graves que les Saint Estèphe que j'avais eu l'occasion de boire auparavant.
En bouche, et après une acidité très agréable sur le premier verre, le vin devient ensuite parfaitement ''rond'', avec des tannins, une acidité et -bien sûr- un boisé parfaitement fondus. C'est gras, et la concentration est très impressionnante.
L'équilibre est magistral. Une vraie noblesse et une vraie poésie, pour une bouteille restée humble. 18.5/20

Bouteille en mai 2012

Cotation à titre indicatif : 170 euros.

18/09/2013 22:20

Saint-Emilion - 2007 - 1er Grand Cru Classé - Château Figeac

Château Figeac 2007 - Saint-Emilion 1er Grand Cru Classé

Le nez est d'intensité faible et sans grande finesse, c'est simple, avec des notes de bois, une touche de cassis et de poivre.

C'est un vin souple, d'intensité moyenne, assez équiibré, mais sans grand charme, en fait, il lui manque de tout, du fruit, de la finesse, de l'amplitude et longueur, en bref il lui manque tout ce qui fait la différence entre un Bordeaux quelquonque et un grand vin.... Sans grand intéret et très surfait sur ce millésime compte tenu de son prix. 12/20

Malheureusement, très rare sont les grands domaines Bordelais dont les vins sont à la hauteur de leur réputation (de leur étiquette) et surtout de leur prix.

Bouteille bue en juillet 2013

Cotation à titre indicatif : 90 euros.

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode